La couleur des maux,

Meuthy prend une drôle de place, peut-être parce que je le vois tous les jours & que pour ne pas arranger les choses il vient même me voir après les cours. Il a un joli sourire, le genre de sourire auquel on pense quand ça va mal, ensuite ça va mieux. Il dégage quelque chose d’apaisant aussi, un truc qui fait que j’me sent bien quand il est là. J’sais pas trop quoi dire de lui en fait, il est lui & c’est suffisant je crois. Il me fait rire, il me fait voir des films qui me font peur & puis il reste après pour que cette peur passe. On n’se touche pas, on n’peut plus & ça me donne mal au ventre. Meuthy c’est comme une téquila paf, il monte doucement dans ma tête & puis il y reste des heures, il me rend dingue & puis j’peux pas en prendre encore alors ça me rend malade, j’attends le lendemain pour finir la bouteille, mais j’trouve pas le fond.

(Source : ohddaughter, via g-litter)